Ferme Urbaine de St Denis

Construction d’ateliers et de serres de culture

Lieu: St Denis
Catégorie: ateliers
Date: 2019/2020
Type: neuf
Client: Fermes de Gally
Statut: en cours de consultations d'entreprises
Surface: 1 032 m²
Montant: /
Mission: mission complète / architectes associé à Lacaton & Vassal architectes

Une expérimentation sur la dernière parcelle agricole de la ville de Saint-Denis

 
Le projet propose d’expérimenter l’utilisation de l’énergie générée des serres de culture disposées en toiture d’ateliers.
 
Avec un mode de construction simple et éprouvé, le projet s’intègre au milieu d’un ensemble de bâtiments existants, exploité par la Ferme Kersanté de Saint-Denis. Il s’adosse sur deux côtés à des constructions existantes.
 
Au rez-de-chaussée, le projet se compose d’un atelier polyvalent à l’Ouest, largement ouvert sur les espaces d’activités de la ferme grâce à des baies vitrées. À l’Est, un atelier de maintenance se prolonge sous un hangar existant.
L’étage accueille des serres de culture sur une plateforme béton, entourées de balcons périphériques.
 
La structure est rationnelle : une ossature poteaux-poutres sur laquelle repose un plancher en dalles alvéolaires. Cette simplicité de la structure permet de la modularité pour l’aménagement des espaces du rez-de-chaussée avec des cloisonnements légers.
 
Deux espaces jouent un rôle bio-climatique dans le projet :
les serres de culture, sur la dalle de l’étage
le jardin d’hiver, sur la façade Ouest de l’atelier polyvalent.
 
En saison froide, les serres de culture permettent de chauffer naturellement l’air ambiant. La dalle de l’étage joue le rôle de régulateur thermique grâce à son inertie : elle accumule la chaleur de la journée résultante du rayonnement solaire pour la redistribuer dans l’atelier polyvalent du rez-de-chaussée.
Le jardin d’hiver de la façade ouest de l’atelier polyvalent permet de créer un espace tampon qui par effet de serre réchauffe l’air extérieur.
 
L’été, les débords de balcons protège les baies vitrées d’une surchauffe. Une large ventilation dans les serres permettent le rafraîchissement. L’inertie de la dalle de l’étage et l’exposition de sa masse thermique permet de se rafraichir durant la nuit pour restituer cette fracture durant la journée.
 
L’ensemble de ces systèmes ont été déterminés et vérifiés grâce à des simulations thermiques dynamiques. Bien qu’ils s’agissent de systèmes simples, leur efficacité a été déterminée précisément.