Septen

réhabilitation du bâtiment du septen à Lyon

Lieu: Lyon / Villeurbanne
Catégorie: bureaux
Date: 2018
Type: réhabilitation
Client: Catella
Statut: concours
Surface: 10 260 m²
Montant: 9,5 M€
Mission: chef de projet pour Lacaton & Vassal

Le bâtiment du SEPTEN conçu par Claude Parent, René Gimbert et Jacques Vergély pour l’Électricité de France et dont la construction s’est achevée en 1984, est un bâtiment remarquable pour plusieurs raisons :

 

. la conception en plateaux décalés reliés par une rampe continue, autour d’un atrium central ample et très lumineux
. des escaliers spectaculaires dans les failles de l’atrium
. la structure simple et tramée, caractérisée par des planchers à caissons
. un cloisonnement intérieur modulaire, réalisé par des panneaux acoustiques démontables
. un système de chauffage adaptatif et réversible, utilisant la nappe phréatique

 

L’architecture produit des espaces et des ambiances très agréables, une organisation spatiale et fonc- tionnelle originale, qui sont évidentes. Elles constituent le caractère fort du bâtiment qui restent valables et qualitatives à travers le temps, et qui lui confèrent le statut d’œuvre architecturale.
L’ancienneté du bâtiment appelle une mise-à-jour et une rénovation pour l’adapter aux besoins actuels.

 

Les objectifs de cette intervention se définissent ainsi :
. une plus grande flexibilité : conçu pour accueillir une seule et même entreprise, aujourd’hui son
utilisation change et le bâtiment doit pouvoir accueillir plusieurs entreprises
. l’amélioration énergétique : le projet doit permettre au bâtiment d’optimiser ses dépenses énergé-
tiques, en offrant un niveau de confort et de performance contemporains pour en diminuer son coût
d’exploitation
. rénover les espaces : cette réhabilitation doit offrir à l’usager et au visiteur un cadre de travail
agréable et des espaces suscitant l’étonnement et renforcer son attractivité

 

L’enjeu est donc de concevoir un projet et de répondre aux adaptations attendues, dans un lieu dont l’architecture est déjà forte, cohérente et constituée, et la qualité architecturale d’ensemble évidente. Notre attitude est de porter une grande attention à l’existant et notre intention est de le conserver dans son intégrité : en identifier les qualités, les avantages, mais aussi identifier les dysfonctionnements, les manques et donc les améliorations possibles et les mises-à-jour nécessaires pour adapter le bâtiment au besoin contemporain et prolonger sa durée de vie.
C’est un travail attentif et méticuleux qui permet de conserver toutes les qualités existantes du bâ- timent et de n’intervenir que pour en améliorer les caractéristiques ou pour l’adapter aux nouveaux usages du bâtiment.

 

Notre démarche de projet s’attachera à apporter toutes les solutions techniques, fonctionnelles et spa- tiales, en évitant résolument toute modification majeure.

 

Les principes suivants guideront le projet :
. conserver et préserver la cohérence d’ensemble, ne rien déstructurer
. ne pas intervenir sur la structure
. ajouter délicatement, ne rien endommager
. apporter les améliorations et régler les questions techniques et les améliorations par quelques interventions, ciblées, précises, pertinentes, qui se greffent, s’additionnent, en recherchant le minimum de modifications du bâtiment lui-même

 

Cette attitude dans la conception et la démarche de projet permet aussi de réaliser le projet dans une économie maîtrisée et un temps de travaux optimisé, et de prendre en compte le budget, sans pour autant réduire l’ambition.

 

Le projet proposé développe les axes suivants :
. valoriser l’atrium dans son fonctionnement bioclimatique
. limiter les installations techniques en mettant au point des systèmes naturels
. permettre une utilisation flexible des espaces et notamment une division possible des espaces loca-
tifs, pour multiplier le nombre de locataires . valoriser et développer le jardin
. requalifier les espaces du rez-de-chaussée